Xenophobie: Faut-il interdire “Les Valaisans dans l’espace”?

December 20, 2011
By

C’est une question que je me pose depuis quelque temps.
Il y’a encore de ca quelque jours, aux USA, le “Regroupement des susceptibles et intolérance à la critique” ont décrété que le film français “Intouchable” était un filme raciste.

Alors vous me direz peut-être que cela se passe aux Etat-Unis…  Pourtant nous avons nous aussi des tentatives d’interdiction de livre, de filme sous des prétextes culturels (nous avons nous, un valaisan qui essait de faire plaisir à sa femme, elle même originaire du continent Africain (me semble t’il), en tentant d’interdire tout ce qui ne valorise pas forcément le continent d’origine de sa femme).

Alors faut-il interdire les valaisans dans l’espace et le futur film “La Guerre des Romands”?
Car on pourra largement ressortir exactement la même argumentation anti-raciste et pseudo xénophobe utilisées par certains. Mais si jusqu’à aujourd’hui les valaisans dans l’espace ne sont pas interdit, quels en sont les véritables raisons?

Certains diront: “oui mais c’est le même pays, c’est pas la même chose!

Mais comme dit, les séquences regroupent et contiennent exactement les mêmes critères reprochés aux artistes/écrivains occidentaux accusé d’avoir créé une oeuvre qualifiée de raciste ou xénophobe. Après tout, un Valaisan pourrait bel et bien s’offusquer de cet oeuvre.
Et quoi? Parce qu’un valaisan ou un prétendu défenseur des droits de l’homme ne sait ni faire la part des choses et est intolérant à l’auto-critique (car s’en est une), on devrait tout arrêter plutot que de lui apprendre d’être moins susceptible?

Les raisons sont belle et bien la faculté des personnes “incriminées” à faire la part des choses et de rire d’elle même. Seulement voilà… il semblerait simplement que des cultrures soient plus susceptible que d’autre face à la critique. Certaines communautés (je dis bien certaines, je ne dis pas LESquelles), ont effectivement tendance à refuser de s’adapter aux us et coutume de leur terrre d’accueil sous des pseudos excuses de racisme, xénophobie, etc…

Mais visiblement ce qui a fait l’unité de la Suisse pendant plusieurs siècle, c’est que chaque partie de la Suisse a toléré la critique venant de l’autre région, mais en restant courtois et respectueux. C’est sans doute ce qui a posé problème pour de nombreux suisses avec les personnes issues des balkans dont la tolérance à la critique ETAIENT de plus ou moins zéro. Difficile pour des suisses qui dans leur éducations, ont toujours été libre de dire ce qu’ils pensaient sans avoir peur de recevoir “un coup de boule“.

Alors non, la paix, le respect, ne sont, sans doute pas, forcément issus de lois empêchant de raconter une “blague” ou de caricaturiser, pour autant que cela ne soit pas une pensée permanente, généralisée et méchante.

Mais c’est avant tout de ne pas s’offusquer dès que l’on se fait critiquer. Car après tout, si les autres nous voient ainsi, c’est peut-être aussi parce que c’est en partie ce que l’on montre de nous… Après tout est dans la mesure, ce n’est pas parce que le Suisses sont considéré comme Riches en France, qu’il faut créer des pauvres pour qu’ils arrêtent de nous considéré comme tous riches.

La véritable question est de savoir, qui la justice doit véritablement défendre et est-ce vraiment sont rôles?  Les susceptibles intolérants  à la critique? ou Les personnes qui ne s’offusquent pas de la critique?

Enfait, en terme d’éducation et de justice, il est tout autant important de “dé-susceptibiliser” les intolérants, en leur apprenant à prendre un peu de recul sur ce qui se dit, qu’à faire prendre conscience à ceux qui ne s’offusquent pas de la critique, que ce qu’ils disent, peut blesser.

 

Evaluez votre employeur sur http://www.rate-your-job.com!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*