Et si on se tenait les coudes face à la violence ?

December 5, 2007
By

IL y’a bien 2 situations où nous tous aimerions jamais nous retrouver.

-Se faire agresser et que les gens autours de nous ne nous porte pas assistance.
-De voir quelqu’un se faire agresser dans un train, dans la rue, etc… Et de ne pouvoir lui apporter de l’aide faute de savoir quoi faire et de ne pas vouloir non plus être une victime.

A la question faut-il mieux être un héro mort ou un peureux vivant? je vous laisse faire votre choix. Surtout que comme nous le savons, des gamins de 15 ans peuvent être très agressif et les défenseurs de la jeunesse violente tenteront de nous le faire payer si nous avons tenté de le maîtriser par la force.

Mais la question est là, la bonne attention aimerait que l’on agisse mais voilà, seul nous ne sommes pas sûr de pouvoir réellement apporter de l’assistance necessaire. A moins d’être costaud alors nous assistons à ces scènes sans « pouvoir » rien faire, impuissant.

La question n’est pas de savoir si nous devons être peureux ou pas mais simplement de savoir que si nous savons que plusieurs personnes seraient potentiellement prête à affronter ce genre d’individu en admettant être sûr que quelqu?un d?autre aussi apporterait assistance ?

Mon idée (peut-être ridicule soit-elle ou pas) est que tout comme le principe du ruban rouge du SIDA qui tente de faire passer un message. Pourquoi nous ne ferions pas de même avec petit ruban qui signifierait que celui qui le porte, soit potentiellement prêt à intervenir pour aider quelqu’un en cas d’agression (pour autant que quelqu’un d’autre porte assistance aussi assistance).

Peut-être aussi que cela pourra donner un peu de sécurité. Monter dans un wagon et voir que plusieurs personnes serait potentiellement là pour vous filer un coup de main en cas d’agression pourra peut-être donner un petit sentiment de sécurité et à l?inverse pour un agresseur de voir que potentiellement plusieurs personnes soient prêt à intervenir s’il agresse quelqu’un pourra peut-être le dissuader.

Cela n’est pas grand-chose, c’est vrai, car ça ne concerne que les agressions qui ont lieu aux yeux de tous. Mais elle ne coute rien et permettrait peut-être de filer un coup de main. Et à l’inverse d’un défilé contre la violence, qui ne dure que quelques heures, elle durerait toute l’année et partout.

2 Responses to Et si on se tenait les coudes face à la violence ?

  1. Leon on July 25, 2012 at 11:51 am

    DdD, votre idee est tres interessante, on pourrait reellement pouvoir en faire quelque chose.
    Voila mon e-mail: calibre.geneve@gmail.com, vous pouvez m’ecrire si interessé, car moi aussi, je refoule entierement la violence gratuite. Une initiative s’impose…

    Bien à vous,
    Leon

  2. M on July 27, 2012 at 4:54 pm

    J’APPROUVE !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*