Vaud/Genève: Pas assez de voiture lourde et puissante?

October 7, 2010
By
Comme vous auriez sans doute entendu parler/écrire dans les médias, il semblerait que le canton de Vaud peine à maintenir son réseau routier. Cela démontre le flagrant échec idéologique qui vise à faire payer les « pollueurs payeurs ». Car effectivement la manière vaudoise de faire payer les automobilistes vaudois se base uniquement sur des préjugés, de la jalousie et plus grave encore, permet à certains de se décharger de leurs coûts, sur le dos des autres.
Cette manière de calculer sur Vaud se passe ainsi :
Une taxe de base de 40.- est perçue puis, à cela s’ajoute 15 centime par kg jusqu’à 2000Kg (30 centimes ensuite pour chaque kg supplémentaire).
Puis…
2 francs par KW jusqu’à 100 KW et 3 francs pour chaque KW supplémentaire.
Alors on se dit, ben oui c’est logique, plus une voiture est lourde et puissante, plus elle pollue. Cela reste vrai dans la théorie mais dans la pratique est-ce vraiment correct??

Prenons comme exemple: 

Ma voiture:
Cylindrée : 2.5
Poids total : 2110 Kg
KW : 220
montant de la taxe : 933.-
Alors tout de suite, on se dit : « Houhouh le cochon !!!!  Bien fait pour ta gueule, sale capitaliste ! »
Logique quoi… dans ce monde super tolérant que nous vivons.
Par contre vient le moment où l’on fait de la science, où l’on regarde les chiffres réels.
Pour cette voiture je fais environ 12’000km par année et compte à peu près 200.- par mois d’essence (ne dit-on pas justement que « plus on consomme d’essence, plus on pollue ? »), ce qui fait 2400.- d’essence par année. Jusqu’à là rien de terrible.
 
Si maintenant on prend une voiture de type
Cylindrée :  1.2
Poids total : 1570
KW : 77
Montant de la Taxe : 429.-
Et qu’elle fait 27’000km par année (vous verrez sur les sites d’occasion que ca n’a rien d’irréaliste) avec une conso de 5.3 en mixte (pour faire une moyenne) cela représente 1431 litre. Donc à 1.63 le litre on arrive à 2332 par année.
 
Donc en comparant objectivement les chiffres de CO2 que je dégage (qui correspondent à 3404kg de CO2) et qui pait 933.- de taxe à celui qui pait seulement 429.- pour 3308Kg de CO2 émis, on s’aperçoit que pour la même quantité de pollution, je paie le double… C’est ce que l’on appelle des taxes basées sur la science et la raison ? Après tout, si le fait de faire moins de kilomètre compense le fait d’avoir une « grosse » voiture où est véritablement le problème ?
Alors certains diront « oui mais pour la distance équivalente ta voiture consomme plus ». Oui et alors ? On s’en fou ? Pourquoi voulez-vous me faire payer pour une pollution que je n’émets pas ? Je fais que 12’000 km par année, je ne vais pas en faire plus pour vous faire plaisir…
(on ne fera pas de théorie sur les commentaires de la plus haute intelligence du style "si t’as les moyens de t’acheter une voiture de ce type, c’est que t’as les moyens de payer une taxe plus cher".
C’est vrai après tout, j’aurai mieux fait de dépenser mes économies dans l’alcool et les voyages quand j’étais jeune…)
 
Du coup, comme la majorité des gens sont dans le fond « écolos » (quoi qu’en puissent penser les verts), la majorité du parc routier n’est pas fait de super gros « Hummer » (comme aiment à penser certains) eh ben on se rend compte que plus une voiture est lourde, plus elle pollue, n’est pas forcément correct. Et c’est là qu’on se rend compte qu’il y’a des personnes qui paient beaucoup moins de ce qu’elles devraient en terme d’usure et de pollution. D’ailleurs c’est là où est à l’origine de cette manière de calculer: Quand les verts se sont rendu compte que les "grosses voitures" ne consommaient en réalité, pas assez pour se décharger de leur couts, ils ont mis en place cette manière de calculer afin de faire payer, non pas ceux qui polluaient vraiment mais tous ceux qui ne correspondaient pas à leur idéologie.
Bien qu’en puisse en penser les « experts » la seule et unique véritable taxe qui suis le dicton « pollueur payeur » et UNIQUEMENT la taxe sur l’essence.  Plus on roule, plus on consomme, plus on pollue, plus on pait. Il est important que les cantons de Vaud et Genève révisent leur manière de taxer les automobilistes afin de rester objectif et ne fasse pas de favoritisme idéologique de parti pris.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*